Accueil

Plougonvelin, Histoire et Avenir, Souvenirs et Ecoute

 
Vous êtes ici : Histoire locale de Plougonvelin > Une chapelle disparue : la chapelle Saint Paul > Annexes Chapelle St-Paul

Bibliographie Plougonvelinoise
Mémoires plougonvelinoises
Ils ont marqué
la commune...

Histoire locale de Plougonvelin
Saint Haouen (Aouen)
Plougonvelin et la Révolution
Une chapelle disparue : la chapelle Saint Paul
Publications de PHASE
Les livres
Dans les Echos de Plougonvelin
Circuits pédestres
Sites remarquables sur Plougonvelin
Le fort de Bertheaume
Toul Logot
La pointe de Saint-Mathieu
Activités de la STEPP
Evénementiel
P.H.A.S.E.

Objectifs - Résumé des activités

Conférences - Expositions
Concours photos 2011
11 novembre 1918

Suivre le fil RSS de PHASE
Ligne Ligne

Version imprimable imprimante

Annexes Chapelle St-Paul

 Annexe 1

Document de 1563 concernant l’église, la chapelle et les cimetières de Plougonvelin.

Les premières lignes sont illisibles, à part quelques mots. Elles devaient contenir :

  •  Le rappel du pouvoir ordinaire de l’évêque de bénir, consacrer... les églises.- La mention de la qualification de l’évêque irlandais de Clochare, Odon, en raison de l’appel à lui adressé en due forme.

    A partir de la 4ème ligne... la consécration au vicaire et ordinaire du diocèse de Clochare, appelé par eux (pour accomplir) la consécration et la dédicace des églises et cimetières du diocèse et... dans les églises et cimetières selon le rituel et l’ordonnancement des évêques ... (Odon) a été appelé par messire François Le Voyer, recteur de la paroisse de l’église de Plougonvelin, et messire Jean de Kerlech, seigneur temporel de Plessis et de la chapelle ou église de Saint-Paul, située en cette paroisse. Attendu qu’il y avait nécessité de réconcilier le cimetière de cette paroisse, et de bénir et dédier l’église de Saint-Paul et son cimetière situés dans cette paroisse.

    J’ai béni et dédié l’église ou chapelle de Saint-Paul et le cimetière de cette chapelle, et j’ai réconcilié le cimetière de l’église sus-dite de Plougonvelin, et j’ai demandé à maître Alain Tremen et à plusieurs autres d’apposer avec moi leur signature manuscrite sur ce présent document, afin qu’il soit porté à la connaissance de tous que : En l’an (après la nativité du Seigneur) mil-cinq-cent-soixante-trois, au vingtième jour du mois de janvier, durant le pontificat de notre très saint Père en Jésus-Christ, et notre chef, le seigneur Pie (Pie IV, 1559-1565) par ordre de la divine providence, en l’an (laissé en blanc, sans doute ’quatrième’ de son règne)

    En présence de moi-même, notaire, prêtre, et des témoins sous-signés convoqués et priés, étant également présents en personne les vénérables messire François Le Voyer, recteur de l’église paroissiale et de la paroisse de Plougonvelin, et messire Jean Kerlech, seigneur temporel du Plessis et de la chapelle ou église Saint-Paul dans ladite paroisse.

    Ceux-ci m’ont demandé, à moi soussigné, que soient faits et à eux donnés, un ou plusieurs exemplaires du (ou des) documents concernant la consécration et la dédicace de la dite chapelle Saint-Paul, (de la paroisse mentionnée ci-dessus), du cimetière de la même chapelle, et la réconciliation du cimetière de l’église paroissiale, par le révérend pontife Odon de Kervallan, d’Irlande, en tant qu’évêque de Clochare par la grâce de Dieu et la bienveillance du siège apostolique concernant aussi les indulgences concédées par le même évêque, à savoir quarante jours d’indulgences au jour anniversaire de la dédicace, à quiconque apportera une offrande à l’église sus-dite.

    Les mêmes ont demandé et prié l’évêque que :

    • par le chant des sept psaumes (de la pénitence) devant la porte de l’église, par la bénédiction du sel et de l’eau, l’aspersion, par cette eau de l’intérieur et de l’extérieur de l’église à trois reprises,
    • par la bénédiction de l’autel de l’église par l’encensoir contenant de l’encens en feu,
    • par l’imposition de l’encens et sa combustion sur les croix de l’autel,
    • par l’imposition du Saint-chrême et de l’Huile-sainte sur les mêmes croix,
    • par l’aspersion de l’eau bénite faite sur les cimetières, vers l’est, vers l’ouest, vers le sud et vers le nord,
    • par la célébration de la messe dans la chapelle,
    • et par toutes les autres actions requises pour la bénédiction et la dédicace de la chapelle appelée église de Saint-Paul et de son cimetière, de même que pour le cimetière de l’église, (qu’) il bénisse et dédie en notre présence et sans la moindre opposition. Et le dit Jean Kerlech a juré et fait serment, devant tout le monde, de gouverner et doter l’église de Saint Paul et le cimetière de cette église de telle sorte qu’il ne soit nécessaire ni à l’évêque, ni au recteur de la paroisse, de gouverner et doter cette église ; il y fera tout ce qui est de droit selon la coutume et l’usage dans sa ’patrie’.

    Et le seigneur évêque concède en ce lieu quarante jours d’indulgences à tous ceux qui feront des aumônes en faveur de cette église.

    Ce document a été fait, étant présents en ce lieu les témoins pour ce convoqués : (...) Maguer Yves, devant le prêtre soussigné, l’an et le jour indiqués. Ils ont reçu les marques (signatures), de sa propre main, du dit seigneur évêque.

    J’authentifie l’interligne : per impositionem olei in crucibus. (par l’imposition de l’huile sur les croix).

    Odon, évêque de Clochare, de sa propre main.

    * Au coin, à droite, en un lieu mal gratté du palimpseste, on trouve, très visible, le paraphe du notaire. Et une notation commençant par ’ego Clemens’. Probablement l’attestation du droit perçu par le notaire pour la rédaction du document.

    • Le manuscrit est aux archives du Finistère 187 G 3. Le lecteur est l’abbé Feutren, aujourd’hui décédé. Le traducteur est l’abbé François Falc’hun, ancien professeur de droit canon au séminaire de Quimper.

     Annexe 2

     Annexe 3

     Annexe 4

     Remerciements

    Merci pour leur aide : à Messieurs les chanoines,

  •  Jean FEUTREN †,
  •  François FALC’HUN,
  •  Jean Louis LE FLOC’H, archiviste diocésain.
  •  au Révérend Père Marc SIMON, archiviste de l’abbaye de Landevennec.

    à mon ami Yves LULZAC pour qui les archives de Loire-Atlantique n’ont plus de secret.

    Creative Commons Attribution icon Creative Commons Noncommercial icon Creative Commons Share Alike icon Le document ci-dessus est la propriété de l'association PHASE. Les droits de ce document sont régis par une licence Creative Commons, et plus précisément les versions 1.0, 2.0, 2.5 (Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique) de Creative Commons, plus connue sous le nom de « CC-BY-NC-SA ».

  • Ligne Ligne

    Dans la même rubrique
    Histoire d’une chapellenie de sa fondation (1563) à sa fin (vers 1730)

    P.H.A.S.E.