Accueil

Plougonvelin, Histoire et Avenir, Souvenirs et Ecoute

 
Vous êtes ici : Publications de PHASE > Dans les Echos de Plougonvelin > La Grande Guerre 14-18 > Plougonvelin : les morts pour la France année 1916

Bibliographie Plougonvelinoise
Mémoires plougonvelinoises
Ils ont marqué
la commune...

Histoire locale de Plougonvelin
Saint Haouen (Aouen)
Plougonvelin et la Révolution
Une chapelle disparue : la chapelle Saint Paul
Publications de PHASE
Les livres
Dans les Echos de Plougonvelin
Circuits pédestres
Sites remarquables sur Plougonvelin
Le fort de Bertheaume
Toul Logot
La pointe de Saint-Mathieu
Activités de la STEPP
Evénementiel
P.H.A.S.E.

Objectifs - Résumé des activités

Conférences - Expositions

Suivre le fil RSS de PHASE
Ligne Ligne

Version imprimable imprimante

Plougonvelin : les morts pour la France année 1916
  • CHUITON Eugène

Kerambosquet Plougonvelin Monument aux Morts plaque de 1916

  • NÉDÉLEC Jean François Marie

Né à Plougonvelin le 14 septembre 1893 Fils de Nédelec Yves et de Kerier Marie-Françoise Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit Kerguernen

Classe 1913 Incorporé dans le 48e RI, régiment caserné à Guingamp Matricule corps 4907 Brest 3134 (sous réserves) Soldat de 2e Classe
Le 48e RI était le régiment caserné à Guingamp. En 1916 il participe à la bataille de Verdun. En juin les Allemands redoublent d’activité sur la rive droite de la Meuse. Fin juin ils lancent une offensive qui les mènera à bout de souffle au-dessus de Verdun. Mais ne peuvent progresser au-delà. Le nouveau front de la Somme soulage la région de Verdun.

Jean François Nédélec est mort à Chattancourt, commune de la Meuse, arrondissement de Verdun. Entre la « cote 295 », Mort-Homme et Bois-Bourrus. Le premier juin à 8h du matin

  • JÉGOU Jean

Né à Plougonvelin le 30 janvier 1883 Fils de Tanguy Jegou et de Marie Louise Uguen., Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit Kerdivichen Célibataire

Classe 1903 Incorporé au 347e RI

Corps 014710 Matricule 3352 Brest Soldat de 2e Classe

Disparu à VERDUN, le 8 juin 1916 jugement de décès du 2 juin 1921, Brest.

Porté disparu, son corps a dû être retrouvé bien plus tard car Jean Jégou repose dans la nécropole nationale de Bras-sur-Meuse tombe collective N°3695

  • RAGUÉNÈS Jean Baptiste

Né à Plougonvelin le 8 décembre 1889 Fils de Raguénès Olivier et de Richard Françoise Cultivateur Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit Landeguinoc

Classe 1909 Incorporé dans le 71e RI (régiment caserné à Saint-Brieuc) Corps 04263 Matricule 2960 au recrutement de Brest, ou 2969, pas clair, ou 5960 ? Soldat de 2e Classe

Tué à Chattancourt (Meuse) le 15 juin 1916, sur le champ de bataille, il avait 26 ans

  • LE COZ Jacques

Né à Plougonvelin le 9 avril 1888 Fils de Le Coz Jean Mazé et de Kerriguy Perrine Célibataire Domicilié à Plougonvelin, hameau de Gorrequear

Classe 1908 Incorporé dans le 411e RI Soldat de 1re Classe, 6e Cie Matricule 06646 au Corps Matricule 2662 au recrutement à Brest

Le 27 juin 1916 à 14h30, il est tué au combat, frappé par un éclat d’obus, dans la tranchée de Martinguec, quartier A du secteur de la cote 304, commune de Esnes (Meuse). Son corps, identifié par Auguste Bilde, lieutenant faisant fonction d’officier d’Etat-Civil au 411e, en présence de Jean Cann et de Guillot, tous deux sergents à la 6e Cie, est inhumé sur place derrière le parapet de la tranchée Marty

  • PONCIN Joseph Marie

Né à Plougonvelin le 25 mars 1881 Fils de Poncin Jean Gabriel et de Lestideau Françoise Domicilié à Plougonvelin

Classe 1901 Incorporé dans le 219e RI (régiment de Brest, réserve du 19e RI ) Soldat de 2e Classe Au corps 18946b Matricule N°1843 au recrutement à Brest

Mort à MOREUIL dans la Somme, ambulance 13/16 le 2 Juillet 1916 Le nom de Joseph Poncin ne figure pas au Monument aux Morts de Plougonvelin, mais par erreur est inscrit sur celui du Conquet.

  • TANGUY Jean Yves

Né à Plougonvelin en 1885 Fils de Tanguy Jean François et de Podeur Marie-Françoise Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit Keriezec Célibataire

Classe 1905 Incorporé dans le 219e RI (régiment de Brest, réserve du 19e RI) Soldat de 2e Classe, 23e Cie Corps 0357 Brest 1312

Mort à ESTREE-FOUCAUCOURT

Jean Yves Tanguy repose dans la nécropole nationale de Maucourt (Somme) tombe individuelle N°134.

  • LANNUZEL Hervé

Né à Plougonvelin le 10 octobre 1890 Fils de Lannuzel Yves et de Leven Marie-Laurence Célibataire Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit Godina

Classe 1910 Incorporé dans le 264e RI (régiment caserné à Ancenis) Comme le 219e RI, il fait partie de la 61e Division d’Infanterie, 121e Brigade. Soldat de 1re Classe, 23e Cie Corps 022326 Matricule N°377 au recrutement de Brest

Le 264e RI participe en juillet 1916 à la bataille de la Somme, attaques de d’Estrées et de Deniécourt, puis du bois de Soyecourt et de Deniécourt, à nouveau puis de fin septembre à décembre 1916, il combat dans l’Aisne. Hervé Lannuzel est tué à Estrées le 30 août 1916, il avait 28 ans. Il est inhumé dans le Cimetière militaire à huit cent mètres environ au nord de l’église d’Estrées.

  • NICOL Jean Marie

Né à Plougonvelin le 2 novembre 1882 Fils de Nicol Jean et de Petton Marie-Yvonne Domicilié à Plougonvelin lieu-dit Kervezenoc

Incorporé dans le 51e RI Corps 016338, sous réserves Matricule N°1379 Brest Soldat de 2e classe

Tué au Glacis de Belloy en Santerre (Somme) pendant la bataille de la Somme.

Le corps de Jean Marie Nicol repose dans la nécropole nationale de Lihons (Somme) tombe individuelle N°1433.

  • BIDAN François

Né à Plougonvelin en 1884 Domicilié à Plougonvelin, lieu-dit le Cosquer

Classe 1904 Incorporé dans le 2e Régiment de Zouaves Soldat de 2e Classe

Tué à Verdun le 8 septembre 1916, il avait 32 ans

Le 2e régiment de Zouaves composait la 37e Division d’Infanterie Algérienne En 1916 il se battait aux abords de Verdun : Louvemont, côte du Poivre (février), Souville (1-16 juillet)

Le corps de François Bidan repose dans la nécropole nationale Bevaux à Verdun tombe individuelle N°357.

  • LE MOIGN René Marie

Né le 24 juin 1895, à Plougonvelin Célibataire Fils de Le Moign Pierre et de Le Gall Marie Perrine son épouse Domicilé à Plougonvelin, lieu-dit Kersadou

Classe 1915 Incorporé dans le 4e régiment de Zouaves de marche Soldat de 2e Classe Corps 7819 Brest 383

Tué à Douaumont (Meuse) le 25 octobre 1916

  • L’ÉVEN Guillaume

Né à Plouzané le 13 août 1894 Fils de L’Even Joseph Marie et de Menguy Marie-Françoise Célibataire Domicilié à Kervilzic en Plougonvelin

Classe 1904 Incorporé dans le 1er Régiment de Zouaves de Marche Soldat de 2e Classe Matricule N°24337/7446 au Corps Matricule 2155 au recrutement à Brest

Mort au combat à Pressoire dans la Somme le 7 novembre 1916

  • PETTON Sébastien Marie

Né à Plougonvelin le 21 décembre 1874 Fils de Petton Yves et Marie Jeanne Françoise Coroller, Epoux de Marie Françoise Le Moigne.

Marin de l’Etat Quartier-maître chauffeur

Mort dans le torpillage du cuirassé Suffren [1] sur les côtes du Portugal, le 26 novembre 1916, il avait 45 ans.


[1] Cause du naufrage du Suffren : Le cuirassé de 12 700t (capitaine Guépin), construit à Brest en 1904, et qui avait porté la marque de l’amiral Guépratte aux Dardanelles, remontait sans escorte, péniblement à moins de 10 noeuds, vers Brest ou Lorient pour réparations. Le 25/11 à la nuit tombante, au large des côtes du Portugal, par temps brumeux et mauvaise mer, il a été attaqué par l’U 52 (Lt Cdr Hans Walther) qui transitait d’Allemagne vers Cattaro en Adriatique. Les deux torpilles du sous-marin ont explosé dans les soutes du cuirassé qui a englouti en coulant tout son équipage (736h ou 648h selon les sources). Position donnée par Walther 39 10N et 10 48W, à la hauteur de Lisbonne. Le sous-marin a été légèrement endommagé par des débris du Suffren qui coulait. Il n’a aperçu aucun survivant en surface.

Ligne Ligne

Dans la même rubrique
Plougonvelin : les morts pour la France année 1914

Plougonvelin : les morts pour la France année 1915

Plougonvelin : les morts pour la France année 1917

Plougonvelin : les morts pour la France année 1918

LocMaria-Plouzané : les morts pour la France 1914-1918

La déclaration de guerre

La vie dans les tranchées

Sept frères à la guerre

P.H.A.S.E.